Firme

Depuis sa fondation en 1995, l’agence d’architecture Affleck de la Riva œuvre dans la conception d’environnements novateurs, dans l’élaboration de design de qualité et dans la consolidation du patrimoine. Notre travail se concentre dans quatre grands champs d’expertise: le développement de projets institutionnels de qualité; la restauration du patrimoine historique ou moderne; l’analyse, le design et l’aménagement urbain; les ensembles résidentiels et les résidences particulières.

Comme en témoignent les prix qui nous ont été décernés, la recherche et la qualité demeurent des préoccupations constantes dans notre travail. Respectée au sein de la profession pour le sérieux et la qualité de nos nouveaux projets contemporains, notre firme est également passée maître dans la restauration du bâtiment. Nous croyons important d’œuvrer de concert avec les artisans et les constructeurs dans le souci d’innovation et le respect de traditions. Cet intérêt pour les traditions artisanales et les matériaux nobles a conduit à la réalisation de plusieurs projets de restauration; on ne peut construire de l’architecture contemporaine sans avoir assimilé les leçons du passé.

La recherche d’une expression poétique métissant le patrimoine au contemporain est omniprésente dans notre travail et la grande variété de notre production témoigne d’un parti pris pour la continuité culturelle.

À travers un grand éventail de projets de diverses typologies et envergures nous explorons l’histoire et le paysage comme générateurs d’une architecture contemporaine.

Depuis le début de notre pratique, deux idées ont guidé notre démarche architecturale. Différentes mais complémentaires, la première adresse le vide (ou l’espace) à un niveau conceptuel, la seconde adresse le solide (ou la masse) de façon concrète.

Nous prônons une critique de l’espace territorial en proposant une architecture qui fait référence au paysage et à son histoire en tant que projet culturel. Basée sur l’emplacement, notre démarche préfère en l’espace-transition à l’objet-position. Le paysage sert de creuset et de matrice à un projet d’architecture qui se veut culturellement posé et qui renforce le rôle de l’espace physique comme matière première de l’architecture. Nous cherchons à renforcir les caractéristiques latentes du milieu – son rythme et sa texture matérielle, son traitement végétal. Le bâtiment devient finalement le reflet d’une occupation spatiale spécifique à une région.